Management par processus

Confrontées à l’évolution de leur marché ou de leurs alliances, à la nécessité de gagner en efficacité, à des enjeux particuliers, les entreprises ont appris depuis longtemps à se réorganiser. Malgré son utilité, cette seule démarche a démontré ses limites : face un environnement, des projets, des contraintes de plus en plus pluridisciplinaires et complexes, les approches se doivent d’être transversales et pas seulement verticales.

Conscientes de ces nouveaux défis, beaucoup d’entreprises ont mis en place de nouveaux modes de fonctionnement dits « en mode projet », caractérisés par des organisations matricielles. Celles-ci ont également démontré leurs limites, quand elles en sont restées à plaquer une dimension transversale sur des cultures et des manières de faire restant fondamentalement verticales.

Aujourd’hui ce qui conditionne le succès et la performance d’une entreprise, c’est sa manière de co-opérer plus que de fonctionner, la qualité de ses processus collectifs plus que ses options d’organisation. Ce terme « processus » désigne l’enchaînement des contributions permettant d’aller d’un point de départ à un point d’arrivée, et s’intéresse à la manière dont les différents contributeurs agissent, interagissent : qui fait quoi, comment, avec qui? Il peut être appliqué à des périmètres fonctionnels classiques comme la Vente, la R&D, la Supply chain, la Fabrication, le Contrôle de gestion, le Management de contrats, ou des périmètres plus diffus comme le Management des RH, le Management de la connaissance.

 

INTÉRÊTS

Le Management par processus présente de nombreux intérêts :

  • Il définit les acteurs non plus sur leur seule appartenance verticale, mais leur contribution transversale
  • Il les mobilise non plus vers des objectifs d’entreprise plus ou moins éloignés d’eux, mais des résultats concrets
  • Il facilite la résolution des problèmes d’interface, en explicitant les relations, les dépendances
  • Il alimente les démarches d’amélioration continue, en s’appuyant sur un dispositif d’évaluation (tableau de bord)
  • Il contribue à expliciter les savoirs fondamentaux (référentiel métiers)
  • Il contribue à structurer et capitaliser le Retour d’Expérience de l’entreprise, qui constitue une richesse considérable trop souvent négligée

 

Le Management par processus constitue ainsi une démarche puissante pour dépasser les cloisons organisationnelles, créer un référentiel commun, fabriquer du partenariat, piloter la performance, manager les connaissances. C’est un incontournable pour préparer une certification.

 

FACTEURS DE SUCCÈS

Outre ces intérêts, le Management par processus présente aussi certains pièges à éviter : mettre en place une « usine à gaz », devenir une simple routine, passer plus de temps à produire les indicateurs plutôt qu’à les interpréter, s’intéresser à la conformité de ce qui est fait plutôt qu’aux résultats. Il faut donc veiller à ce que la démarche reste pleinement ancrée dans l’opérationnel.

 

Plusieurs facteurs conditionnent son succès :

  • Une forte volonté de la Direction : en faire une démarche d’aide au pilotage et à la décision, pas un simple référentiel formel, intellectuellement séduisant
  • Une bonne granularité des processus : ni trop globaux, ni trop locaux
  • Des indicateurs pertinents : pas trop nombreux, pas difficiles à produire
  • Un management axé sur les observations et leur interprétation, plus que sur la conformité formelle entre les pratiques réelles et les documents écrits

 

RÉFÉRENCES

ISO 9001 : http://www.iso.org/iso/fr/iso_9000

 

CONCLUSION

Le Management par processus constitue une démarche managériale vertueuse pour aller au-delà des limites rencontrées dans les modes de management antérieurs (réorganisation, fonctionnement en mode projet). Elle traduit une vision systémique de l’entreprise, et de ses activités.

Cette démarche s’avère très précieuse pour articuler le stratégique et l’opérationnel (cf. article Articulation du stratégique et de l’opérationnel).

 

Beaucoup de grandes entreprises industrielles l’ont désormais intégrée à leur Système de Management. Elle présente un fort intérêt pour les structures n’en ayant pas encore l’habitude, PME/PMI industrielles, entreprises tertiaires, organismes publics, confrontés à la nécessité de développer la transversalité, de gagner en performance malgré des ressources contraintes, de se transformer pour mieux préparer l’avenir.

 

Comme pour toute démarche managériale, son efficacité passe par une bonne conscience de ses écueils potentiels, et des facteurs conditionnant son succès. Forte de cette conscience et de son expérience, APEKSA Consulting accompagne les entreprises et les structures publiques pour mettre en place le Système de Management approprié, en tenant compte de leur contexte spécifique, en combinant rigueur et pragmatisme.

Vous souhaitez en savoir plus ?